La route du sel (en collaboration avec Rando Pays)


Cette méharée unique de près de 500 Km reprend l'un des anciens itinéraires commerciaux traversant la Mongolie d'Ouest en Est.
Cette caravane est un renouveau, près de 100 années après l'abandon de ce moyen de transport au long cours. 
Nous vous emmenons sur les traces de ces caravanes, faisant revivre l’espace de quelques semaines cette route du sel.
Notre plaisir sera largement partagé par nos chameliers kazakhs, dont la tradition orale a conservé l’histoire de ces caravanes, au fin fond de l’ouest de la Mongolie au pied du massif de l’Altaï. 
  • Mongolie  Yourte avec Aluna voyages
  • Mongolie  désert et dune avec Aluna voyages
  • Landes et lacs Mongolie  Aluna voyages
  • Méharé Mongolie

Au fil des jours

  • Jour 1 : Paris - Oulan Bator

    Vol Oulan Bator

    Départ de France dans la journée, et arrivée dans la capitale mongole le lendemain matin.
    Oulan Bator, est construite sur les berges de la rivière Tuul, anciennement Urga, en l’honneur du fils d’un grand seigneur mongol.
    Le nom de Oulan Bator (Ulaan Baatar) fut donné à la capitale lors de la proclamation de la république populaire de Mongolie, ce nom signifie « héros rouge ».
    La ville est divisée en plusieurs quartiers, qui présentent de grandes diversités ; on peut aussi y voir des yourtes en plein centre ville.
    Décalage horaire : Paris + 7 h

  • Jour 2 : Oulan Bator

    Nuit en l’hôtel de bon standard

    Arrivée du vol en matinée ; installation à l’hôtel puis visites guidées de la ville (musées, lieux historiques, etc.).

  • Jour 3 : Vol Ulan Bator - Olgii

    Rdv chamelier / 3 heures de bonne piste /Nuitée en bivouac

    Vol domestique pour Olgii.
    Le vol nous offre un survol des vastes prairies et steppes.
    Bayan Olgii est l’aimag (district) le plus à l’ouest du pays, frontalier avec la Chine et la Russie ; c’est le territoire de l’ethnie kazakh, qui représente 80% de la population, alors que dans le reste du pays, elle n’en représente que 5%.
    Au pied de l’Altaï vit aussi une autre minorité du pays, ce sont les Tuvas, ethnie turcophone et shamaniste ; elle est constituée de moins de 2 000 personnes.
    C’est l’aimag le plus montagneux du pays et la frange de steppes, zones désertiques et collines qui longent le massif de l’Altaï, est assez étroite.
    Les urkhiankhai, eux, se retrouvent un peu partout dans la région et aussi tout au long de la frontière Russe.
    Olgii fut créée en 1921, et on trouve presque tout : commerces, banques, hôtels et guest-houses, théâtre. Un beau musée présentant la culture kazakhe côtoie un temple et bien sûr une mosquée, les Kazakhs étant musulmans. Visite de la ville suivant l’heure d’arrivée du vol.
    La plus connue des manifestations kazakhes, et certainement celle qui incarne le mieux cette culture, est la chasse à l’aigle.
    Nos petits 4x4 russes nous emmènent vers le nord-est à la frontière de la province, en suivant la rivière Khovd, cordon de verdure joliment encaissée dans les montagnes.
    Nous rencontrons notre équipe chamelière, à proximité d’un lac.

  • Jour 4 : Départ de la méharée

    Nuit sous tente

    Trois itinéraires sont possibles, fonction des niveaux des rivières que nous devons traverser et de l’état des pâturages.
    L’expédition 2013, la première, n’a pas suivi le tracé prévu, et a failli devoir encore le modifier en cours de route, à cause de pluies sur les reliefs, ayant anormalement gonflé les rivières…
    Les caravanes commerciales faisaient de même, devant adapter leur progression aux aléas, passant au nord ou au sud des grands lacs et des cordons dunaires qui occupent cette immense plaine steppique entre l’Altaï et l’Aghkangay.
    La recherche de l’eau douce, pour nous comme pour les chevaux de notre caravane est aussi un paramètre important ; la plupart des lacs rencontrés sont en effet salés. Sel justement exploité par les caravanes de jadis…
    De nombreux petits massifs montagneux plus ou mois isolés, dépassant 3000 m, occupent notre horizon.
    Ces steppes d’altitude ne sont donc pas seulement des horizons infinis…
    Les paysages, au fil des jours, sont donc bien variés, et la découverte d’un lac, d’un massif dunaire après le passage d’un col plus ou mois marqué ravie le voyageur patient et curieux !
    Notre axe général de marche est sud-sud-est, et commence dans un environnement relativement montagneux ; les paysages sont plus ouverts quelques jours plus tard, lorsque nous abordons les plaines des grands lacs. Les sommets éternellement enneigés s’éloignent, derrière nous, mais aussi au nord comme au sud. Mais ils font toujours partis du paysage. Les habitués des méharées au Sahara sont un peu surpris…
    Nous ne donnons pas donc pas l’itinéraire précis puisqu’il est fonction de paramètres difficiles à prévoir des mois à l’avance. De plus la toponymie est très aléatoire, de nombreux lieux, lacs, rivières ayant le même nom, à l’intérieur même d’une région. On peut s’en rendre compte sur n’importe quelle carte, quelle que soit son échelle. De même que des mêmes lieux ont des noms différents, suivant les personnes auxquelles on s’adresse !
    Il y aura une ou deux journées de repos au cours de l’itinéraire. Des randonnées seront proposées.
    Nous passons à proximité de plusieurs villages. En général peu animés ; vestiges de l’époque soviétique, qui interdit le nomadisme ( !) et tenta de fixer les Mongols, ces soum sont des centres administratifs désertés une bonne partie de l’année. Seuls quelques commerces mal achalandés créent un semblant de vie.
    Mais dans la steppe nous croisons des ger (prononcer guer), où nous sommes parfois spontanément invités à pénétrer. Il est alors l’heure de se souvenir des règles régissant la vie sous la yourte…

  • Jour 5 : Méharée

    Nuit sous tente

    Nous ne donnons pas donc pas l’itinéraire précis puisqu’il est fonction de paramètres difficiles à prévoir des mois à l’avance.
    De plus la toponymie est très aléatoire, de nombreux lieux, lacs, rivières ayant le même nom, à l’intérieur même d’une région. On peut s’en rendre compte sur n’importe quelle carte, quelle que soit son échelle. De même que des mêmes lieux ont des noms différents, suivant les personnes auxquelles on s’adresse !
    Il y aura une ou deux journées de repos au cours de l’itinéraire. Des randonnées seront proposées.
    Nous passons à proximité de plusieurs villages. En général peu animés ; vestiges de l’époque soviétique, qui interdit le nomadisme ( !) et tenta de fixer les Mongols, ces soum sont des centres administratifs désertés une bonne partie de l’année. Seuls quelques commerces mal achalandés créent un semblant de vie.
    Mais dans la steppe nous croisons des ger (prononcer guer), où nous sommes parfois spontanément invités à pénétrer. Il est alors l’heure de se souvenir des règles régissant la vie sous la yourte…

  • Jour 6 : Méharée

    Nuit sous tente

    Nous ne donnons pas donc pas l’itinéraire précis puisqu'il est fonction de paramètres difficiles à prévoir des mois à l’avance.

  • Jour 7 : Méharée

    Nuit sous tente

    Nous ne donnons pas donc pas l’itinéraire précis puisqu'il est fonction de paramètres difficiles à prévoir des mois à l’avance.

  • Jour 8 : Méharée

    Nuit sous tente

    Nous ne donnons pas donc pas l’itinéraire précis puisqu'il est fonction de paramètres difficiles à prévoir des mois à l’avance.

  • Jour 9 : Méharée

    Nuit sous tente

    Nous ne donnons pas donc pas l’itinéraire précis puisqu'il est fonction de paramètres difficiles à prévoir des mois à l’avance.

  • Jour 10 : Méharée

    Nuit sous tente

    Nous ne donnons pas donc pas l’itinéraire précis puisqu'il est fonction de paramètres difficiles à prévoir des mois à l’avance.

  • Jour 11 : Méharée

    Nuit sous tente

    Nous ne donnons pas donc pas l’itinéraire précis puisqu'il est fonction de paramètres difficiles à prévoir des mois à l’avance.

  • Jour 12 : Méharée

    Nuit sous tente

    Nous ne donnons pas donc pas l’itinéraire précis puisqu'il est fonction de paramètres difficiles à prévoir des mois à l’avance.

  • Jour 13 : Méharée

    Nuit sous tente

    Nous ne donnons pas donc pas l’itinéraire précis puisqu'il est fonction de paramètres difficiles à prévoir des mois à l’avance.

  • Jour 14 : Méharée

    Nuit sous tente

    Nous ne donnons pas donc pas l’itinéraire précis puisqu'il est fonction de paramètres difficiles à prévoir des mois à l’avance.

  • Jour 15 : Méharée

    Nuit sous tente

    Nous ne donnons pas donc pas l’itinéraire précis puisqu'il est fonction de paramètres difficiles à prévoir des mois à l’avance.

  • Jour 16 : Méharée

    Nuit sous tente

    Nous ne donnons pas donc pas l’itinéraire précis puisqu'il est fonction de paramètres difficiles à prévoir des mois à l’avance.

  • Jour 17 : Méharée

    Nuit sous tente

    Nous ne donnons pas donc pas l’itinéraire précis puisqu'il est fonction de paramètres difficiles à prévoir des mois à l’avance.

  • Jour 18 : Méharée

    Nuit sous tente

    Nous ne donnons pas donc pas l’itinéraire précis puisqu'il est fonction de paramètres difficiles à prévoir des mois à l’avance.

  • Jour 19 : Méharée

    Nuit sous tente

    .

  • Jour 20 : Méharée

    Nuit sous tente

    Nous ne donnons pas donc pas l’itinéraire précis puisqu'il est fonction de paramètres difficiles à prévoir des mois à l’avance.

  • Jour 21 : Méharée

    Nuit sous tente

    Nous ne donnons pas donc pas l’itinéraire précis puisqu'il est fonction de paramètres difficiles à prévoir des mois à l’avance.

  • Jour 22 : Méharée

    Nuit sous tente

    Dernière journée de méharée. Dernière nuit en bivouac.

  • Jour 23 : Dernière journée de méharée

    Nuit sous tente

    Retour en minibus 4x4 vers la capitale. 8 heures de piste par jour environ, plus cahotante qu’à dos de chameau…Nuits en bivouac, si possible en bord de lac, de dunes etc.
    La visite de Kharkhorim, l’ancienne capitale de l’empire mongole, est au programme.

  • Jour 24 : Début du retour sur Ulan Bator

    Nuit sous tente

    Retour en minibus 4x4 vers la capitale. 8 heures de piste par jour environ, plus cahotante qu’à dos de chameau…Nuits en bivouac, si possible en bord de lac, de dunes etc.
    La visite de Kharkhorim, l’ancienne capitale de l’empire mongole, est au programme.

  • Jour 25 : Route vers Oulan Bator

    Nuit sous tente

    Retour en minibus 4x4 vers la capitale. 8 heures de piste par jour environ, plus cahotante qu’à dos de chameau…Nuits en bivouac, si possible en bord de lac, de dunes etc.
    La visite de Kharkhorim, l’ancienne capitale de l’empire mongole, est au programme.

  • Jour 26 : Oulan - Bator

    Hôtel

    Arrivée à Ulan Bator en journée, si nul retard n’est venu perturber ce retour en véhicule de 1200 Km. Le reste de la journée est consacré à des achats et/ou visites dans la capitale. Nuit en hôtel.

  • Jour 27 : Oulan - Bator

    Vol Paris

    Vol de retour vers Paris. Arrivée en début d’après-midi.

Avertissement

Cet itinéraire est donné à titre indicatif, il est fonction de la saison, de la météorologie, de l’état des rivières et du pâturage etc. Avant le départ du séjour, et sur place, dans l’intérêt du groupe ou de la découverte, des variantes d'itinéraires ou modifications peuvent être apportées par le guide. L’itinéraire pourra à tout moment être modifié ou interrompu pour des raisons de sécurité, à l’initiative du guide. Votre équipe y est préparée. « Aluna Voyages » et ses accompagnateurs, mettront toujours tout en œuvre pour apporter la meilleure solution, même en modifiant les parcours.

Niveau


Temps de marche ou d'activité

Ce circuit s’adresse à toute personne en bonne condition physique ayant l’habitude de pratiquer la randonnée. Nous évoluons en terrain ouvert, sans difficulté technique particulière.
Nous parcourrons entre 25 à 30 Km par jour, pour partie à pied, comme dans toute méharée.
Notons que ce voyage est engagé, par l'éloignement, la très faible fréquentation de ces zones ; toute évacuation sanitaire est très difficile.
Ces paramètres donnent à ce voyage une ampleur particulière, une ambiance d'isolement sérieux.
Il en résulte obligatoirement un souci constant de prudence et d'économie de tous nos moyens, nos forces physiques et morales.

Engagement

Endurant ; il n’y a pas de difficulté, mais il faut apprécier la vie saine et rustique du caravanier, pendant 20 jours.
En général, chacun alterne monte et marche à pied, avec une moyenne de 25 km par jour.

Expérience requise

Ce voyage s’adresse aux randonneurs réguliers. Sinon, pour le confort du voyage, une préparation est recommandée.
 Marche sur sentiers, sans difficulté technique. Enfants : à partir de 12 ans, pratiquant la randonnée.

Environnement climatique

Climat de type continental avec des hivers très rigoureux et des étés normalement secs avec des températures pouvant atteindre 30° dans la journée et des nuits assez fraîches.
En septembre la température peut, la nuit, passer sous 0°.
Des pluies sont possibles en toutes périodes.

Dates & prix

Du Au Prix Etat du départ
4 450,00 €
Assuré dès 6 pers.

Les prix indiqués ne sont valables que pour certaines classes de réservation sur les compagnies aériennes qui desservent cette destination. Ils sont donc susceptibles d'être modifiés en cas d'indisponibilité de places dans ces classes au moment de la réservation.TRANSPORT AÉRIENLes possibilités de se rendre directement en Mongolie l’été sont peu nombreuses et rapidement saturées par les voyageurs européens. Il est impératif de s’y prendre tôt.


Notre prix comprend

Aérien

 Les vols France <> Ulan Bator
 Le vol domestique Ulan Bator > Olgii ou inverse pour le voyage retour

Hébergement

Auberge, hôtels et bivouac

Repas

 Pension complète  

Transport

Les transferts décrits dans le programme et l’acheminement des bagages, tels que décrits dans le programme.

Accompagnateur

Un interprète et guide locaux
Les services de l’Accompagnateur Montagne diplômé d’Etat, habitué aux méharées au long cours

Divers

Les visites guidées (monastères, musées) 


Notre prix ne comprend pas

Visa

 Les frais de visa (60 € + frais)

Repas

Les boissons

Divers

Vos frais personnels
Les pourboires
L’assurance annulation et/ou rapatriement (voir nos conditions de vente)
Les frais supplémentaires entraînés par une éventuelle modification ou prolongement du séjour, indépendant de notre volonté (en dehors du programme prévu, hôtellerie, repas et transferts supplémentaires, etc.). 
Les entrées payantes dans les parcs, sites et musées non prévues au programme.Assurance annulation, bagages, interruption de séjours et assistance-rapatriement : 3,65 % du prix de votre voyage.Frais d'inscription obligatoires : 15 € par personne
Les frais supplémentaires entraînés par une éventuelle modification ou prolongement du séjour, indépendant de notre volonté (en dehors du programme prévu, hôtellerie, repas et transferts supplémentaires, etc.).

Détails


Hébergement

Oulan Bator : hôtel de bonne catégorie. Les coupures d’eau ou d’électricité sont possibles.En randonnée : bivouacs sous tente 3 places pour 2 personnes ; matelas mousse.Vous pouvez venir avec votre matelas type Thermarest pour plus de confort.Les bivouacs : des tentes et matelas sont à disposition. Vous devez prévoir un sac de couchage chaud et un drap.La nuit à la belle étoile est possible, mais ne sont pas à envisager systématiquement.

Formalités : 

Passeport en cours de validité, valable 6 mois après la date de retour, pour les ressortissants français, belges ou suisses.
Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade.
Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel.
Un mineur voyageant seul  n´a pas besoin d´autorisation de sortie du territoire dès lors qu'il a un passeport individuel.  .
A partir du 1er janvier 2016, l'obligation de visa (1 entrée pour 30 jours : 60 euros) est rétablie pour les ressortissants français, belges et suisses.
Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade.  

Repas

Comme toutes les sociétés pastorales, les Mongols consomment surtout de la viande et des laitages issus de leur élevage.
Les légumes leur sont à peu près inconnus, et les céréales ne sont pas courantes… Cependant nous emporterons d’Olgii ce qu’il sera possible de trouver. Au cours de la méharée, nous aurons un réapprovisionnement ; plus des opportunités diverses, que nous saurons apprécier.Un cuisinier rôdé à la cuisine de steppe saura mettre en valeur des repas équilibrés. Repas chauds midi et soir, comprenant viande, légumes et céréales.  

Vivres de course 

Chacun apportera ce qui lui fait le plus plaisir à grignoter au cours de la journée. Un minimum, parmi ce qu’on peut trouver sur place, est prévu par l’organisateur.

Santé :  

Les conditions d'hygiène souvent précaires réclament que le voyageur soit efficacement protégé contre tuberculose, diphtérie, tétanos, poliomyélite, hépatites A et B, coqueluche (dont la réapparition chez les adultes, même en France, justifie la vaccination pour tout voyage), rougeole pour les enfants, typhoïde, rage.

Document de voyage :

Passeport en cours de validité + photocopie.
Billet díavion.
Votre contrat d'assurance.
Carte de groupe sanguin, si possible.
Votre argent de poche

Budget et change

La monnaie est le Tugrik (MNT).
A titre indicatif : 1 €  = 2242 MNT / 1 MNT = 0,000445 €
Vous n’aurez pas de dépenses particulières, à part des souvenirs et des pourboires.
Le plus simple est de prévoir des Euros à changer à Ulan Bator à l’arrivée.
Cette opération est beaucoup plus compliquée à l’intérieur du pays… 

Pourboires / Cadeau

Comme partout, ils sont très appréciés : ils sont aussi la marque de votre satisfaction de l’équipe locale (chameliers + chauffeurs retour).
Prévoyez environ 120 €.
Votre guide saura vous conseiller.
Pour témoigner satisfaction et reconnaissance à vos compagnons de voyage, mais aussi pour laisser aux hôtes des yourtes croisés sur notre route, vous pouvez prévoir des petits cadeaux. 

Un peu d'écologie

L'équilibre écologique des régions traversées est précaire et la dégradation des ordures est quasi nulle.
Chaque visiteur est responsable de la propreté et de l'état des sites qu'il traverse et où il bivouaque.
Ainsi faut-il s’appliquer à laisser le paysage aussi vierge que l’on a eu le plaisir de le découvrir.
Chacun doit donc se munir d’un briquet ou d’une boîte d’allumettes pour brûler papier toilette, lingettes…
Les autres déchets ne doivent pas mélanger le biodégradable et le reste.
Les reliefs de cuisine profiteront toujours à quelques moutons, insectes ou petits mammifères.
Les autres déchets sont brûlés, avec un peu de bois.
Il est souhaitable de rapporter ses piles en France. 

Lessive

Il sera possible de faire un peu de lessive (2 ou 3 fois) ; privilégiez les lessives biodégradables.
Vous utiliserez votre petite cuvette pliable ou souple.
Les mongols sont très attentifs à l’eau ! 

Curant

220 volts ; les prises sont les mêmes qu’en Europe ; des prises asiatiques avec les broches plates se rencontrent encore parfois.

Sécurité

Vous pouvez consulter des informations sur la sécurité en Mongolie sur le site du Ministère des affaires étrangères

Sacs

Vos affaires personnelles doivent être contenues dans un sac de voyage ou sac ‡ dos de poids et encombrement raisonnable.
Il sera sur les chameaux avec des cordes.
Pour le transport aérien, comme pour le battage, il ne doit pas excéder 15 Kg.

Un sac à dos 30 Litres minimum adapté à la montagne avec une ceinture ventrale.
Il devra contenir vos affaires de la journée, l'eau.

Couchage et vêtements

1 sac de couchage efficace (0/ - 5 ∞ vrai).
1 drap sac.
1 serviette de toilette.
Pantalons de toile pour la marche.
Tee-shirts ou chemises.
Pull chaud ou veste polaire.
Sous-vêtements.
Veste chaude de montagne type goretex.
Cape de pluie.
Casquette ou chapeau.
Paires de chaussettes confortables

Chaussures 

Une paire de chaussures de type trekking, avec de bonnes semelles (déjà portée).
Une paire de chaussures type tennis légers
Une paire de sandales

Divers

Une paire de lunettes solaires.
Gants et bonnet.
Un maillot de bain.
Une poche d'eau permettant de boire régulièrement, ou une gourde 1, 5 litre (ou 2 de 1 litre).
De la crème solaire.
Papier toilette + briquet pour le brûler.
Trousse de toilette.
Une petite cuvette souple sera utile
Des lingettes de toilette (important).
Un couteau de poche (dans le sac de soute !)
Une lampe frontale (piles et ampoule de rechange).
2 grands sacs "poubelle" pour protéger vos affaires dans le sac (vent de sable ou pluie)
Une paire de jumelles est utile (8x20 à 8x40), même en premier prix

Pharmacie personnelle

Nous possédons une pharmacie de première urgence complète mais il est nécessaire de vous munir, en plus de vos médicaments habituels, au minimum de ces quelques produits :
Tricostéril,
pansements
désinfectant
bande Elastoplaste 6 cm
compresses
Aspirine
Antidiarrhéiques
Vitamine C
Collyre
un antibiotique type Augmentin ou Clamoxyl
un gel bactéricide pour les mains
Pastilles de Micropur Forte Aquatabs ou Hydroclonazone pour désinfecter l'eau
Prévoyez suffisamment pour la durée du voyage.
Pour prévenir ou soigner des ampoules, pensez aux pansements de type ´ Compeed
Un répulsif à moustiques et de la crème peuvent être utile.

Matériel collectif prévu par l'organisateur

Une pharmacie de première urgence
Tout le matériel de cuisine
les jerrycans ou outres pour le transport de l'eau
Sacs de conditionnement pour le transport de la nourriture et du matériel collectif
Les tentes pour 2 personnes
les matelas de bivouac
Le matériel de pique nique (couverts, boîtes à salade, etc.)
Pensez à mettre couteau, briquet, tout objet métallique et contenant, et les liquides dans votre sac de soute (à l'aller comme au retour !)