Les sentiers du Cap vert (en collaboration avec Rando Pays)

Fogo, Santiago et Santo Antão
Appelée jadis « Iles Fortunées », cette ancienne colonie portugaise a d’abord occupé une place stratégique dans la conquête du Nouveau Monde.  Puis peu à peu, le monde l’oublia, et l’archipel ne dût compter que sur lui-même, pour sa subsistance.  Aujourd’hui, ce chapelet d’îles volcaniques qui s’égrainent au large du Sénégal semble parfois vivre hors du temps.
Seul quelques kilomètres de route pavées permettent aux véhicules de circuler. C’est donc à pied, sur les innombrables sentiers muletiers, que l’on découvre le Cap-Vert et sa population, née de la rencontre forcée il y a cinq siècles entre Africains et Européens.



  • village Cap Vert Avec Aluna Voyages
  • Pêcheur cap vert
  • Plage Cap Vert avec Aluna Voyages
  • Belles lumières Cap Vert Aluna Voayges
  • Village Cap Vert Aluna Voyages
  • Chemin Cap Vert avec Aluna Voyages
  • Aluna Voyages en Chemin au  Cap Vert plage
  • Portait de femme Cap Vert
  • Chemin en Balcon Cap Vert
  • Cap Vert avec Aluna Voyages
  • Randonnée Cap Vert
  • Randonnée  Pico de Fogo Cap Vert
  • Cap Vert Aluna Voyages Volcanique experience
  • Chemin de randonnée Cap Vert Pico de Fogo
  • Pico de Fogo cap Vert avec Aluna Voyages

Au fil des jours

  • Jour 1 : Vols France – Lisbonne – île de São Vicente.

    Hôtel

    Découverte de la ville culturelle de l’archipel. Mindelo, l’âme de « Cabo Verde ». Deux cents cinquante années d’histoire, basées sur le commerce ont forgé une ville riche d’une culture créole unique. A la croisée des grandes voies maritimes d’antan, la cité compense son déclin économique par sa vigueur
    culturelle. A Mindelo, il faut prendre le temps de déambuler dans les ruelles, visiter le marché, observer les joueurs de cartes près de la tour de Babel, s’imprégner de la vie de la population mindelense, sans doute, la plus métissée de l’archipel. Nuit à l’hôtel.

  • Jour 2 : Mindelo - îles de Santo Antão - Ribeira das Patas - Alto Mira

    Pension / Temps de randonnée 3h30/ Dénivelé + 430m / Dénivelé - 300m

    De bonne heure nous prenons le bateau qui relie Mindelo à Porto Novo sur l’île de Santo Antao. 1 heure de traversée. Court transfert à Ribeira Das Patas au coeur de l’île. Première balade dans un paysage unique. Arrivée au gîte à pied, dans le hameau le plus élevé de la vallée. Nuit chez l’habitant.

  • Jour 3 : Alto Mira - Boca do mar - Alto Mira

    Pension /Temps de randonnée 5h30/ Dénivelé + 150m / Dénivelé - 800m

    Descente de la très belle vallée d’Alto Mira, jusqu’à la mer. Si le haut est assez minéral, l’eau fait son apparition bientôt, et les cultures en terrasses remontent les pentes aussi loin que l’on peut faire venir l’eau. Légumes, canne à sucre, bananiers, le contraste est saisissant. Nous allons à l’ancien port
    insoupçonnable de Ribeira da Cruz, vestige d’un commerce lointain… plage de sable noir encadrée de magnifiques orgues basaltiques.

  • Jour 4 : Alto Mira - Bordeira do Norte - Alto Mira

    Pension/Temps de randonnée 6h30/ Dénivelé + 800m / Dénivelé - 750m

    Dans un décor aride, au milieu des scories et des pouzzolanes, nous franchissons la Bordeira do Norte, formidable falaise basaltique qui domine de 800 m la vallée. Ces larges sentiers muletiers, dallés, sont posés sur des crêtes presque verticales ! Vus de haut, ce sont des serpentins très serrés, totalement impressionnants. D’en bas ils ne sont pas visibles, et on ne peut croire que l’on va remonter ces falaises… Ces vues seront parmi les images les plus fortes de ce voyage. Nous accédons au plateau, où les cultivateurs viennent içi pratiquer une culture sous pluie, toute sahélienne, mais à 1500 m d’altitude. Un sentier muletier de toute beauté nous donne l’accès à la route.

  • Jour 5 : Alto Mira - Porto Novo - Cova - Paul

    Pension/Temps de randonnée 5h30/Dénivelé + 100m / Dénivelé - 700m

    Un transfert en minibus, via Porto Novo, nous emmène vers le cratère de Cova, point de départ de notre randonnée. Cet ancien volcan aux terres fertiles abrite aujourd’hui une multitude de petits jardins. Etonnant paysage que ces forêts de cyprès, de pins et de mimosas à quelques kilomètres de l’aridité presque totale de Porto Novo. Bananiers, manguiers, papayers ou cocotiers mais surtout canne à sucre, forment tout au long de la vallée une oasis de verdure. Orientée au nord-est, cette vallée reçoit directement les masses d’air un peu humides, portées par les alizés. Elle est nettement privilégiée, et rappelle certains paysages de Madère, bien plus au nord. Nuit chez l’habitant à Paul, face à mer.

  • Jour 6 : Paul - Ponta do Sol - Cruzinha - Cha de Igreja

    Pension/Temps de randonnée 45h/ Dénivelé + 400m / Dénivelé - 400m

    Transfert en minibus à Ponta do Sol, et départ à pied, pour rejoindre le magnifique village de Formiguinhas où les maisons colorées au milieu des terrasses, semblent suspendues à la falaise. En surplombant la mer, nous suivons les contours de la côte déchiquetée par les vagues. Après un arrêt à
    la plage de la Ribeira Seca, le plus beau sentier côtier de l’île se termine dans le village de pêcheur de Cruzinha da Garça. Il nous faut remonter la vallée de Cha de Igreja sur 1 km, pour arriver à notre « lodge ». Nuit sous tente double tout confort (lit et literie), ou en dur.

  • Jour 7 : Cha de Igreja - Porto Novo - Mindelo

    Hôtel/Temps de randonnée 4h/ Dénivelé + 850m / Dénivelé - 120m

    Chà de Igreja est installé sur un plateau qui domine de 100 mètres le fond de la Ribeira da Garça. Encerclé par les cultures et notamment la canne à sucre, il n’est d’ailleurs pas rare, à partir du printemps et jusqu’à la fin du mois de juillet, de voir dans la vallée, fonctionner les trapiches pour la fabrication du grogue, le rhum local, le plus réputé du Cap Vert. De Cha de Igreja, nous remontons la route pavée, qui
    permet à quelques véhicules d’accéder à ce petit village côtier. Nous quittons le fond de vallée par un sentier qui serpente au milieu des terrasses afin de basculer dans la Ribeira Grande où un minibus nous ramènera à Porto Novo.
    En fin d’après-midi, le bateau nous dépose à Mindelo.

  • Jour 8 : Mindelo - Praia - São Felipe

    Hôtel/Journée de transfert

    Vol vers l’île de Santiago (300 Km / 1h de vol). Escale à Praia, capitale du Cap Vert, que nous visiterons en fin de séjour.
    Puis vol ou traversée bateau vers l’île de Fogo (125 Km / 3h30).
    Juste au dessus de la mer, Sao Felipe est une agréable petite bourgade, aux rues pavées, et aux maisons ayant gardé leur charme colonial.
    Notes : Suivant les horaires d'avion ou de bateau, il est possible que nous devions dormir à Praia et nous rendre à Fogo le lendemain matin. En 2015 et 2016, le bateau n’opérait qu’occasionnellement, de manière aléatoire. Nous avons donc utilisé l’avion.

  • Jour 9 : São Filipe - Chã das Caldeiras

    Pension/Temps de randonnée 3h/ Dénivelé + 200m / Dénivelé - 200m

    Randonnée découverte de la caldeira, des hameaux, des cultures ; et des dégâts causés par l’éruption de 2014/2015. Deux hameaux ont disparu quasi entièrement. Divers petits volcans anciens sont d’excellents promontoires sur cette immense caldeira de 8 km de diamètre. Une des particularités de Fogo est la culture de la vigne ; les pieds sont plantés dans la pouzzolane, assez espacés, à la manière de petits arbres fruitiers. Cette activité est en pleine expansion, et ce vin autrefois confidentiel commence à s’exporter. Plusieurs coopératives s’efforcent de le faire monter en qualité. Nous rencontrerons l’une d’elle ; avec dégustation bien sûr !

  • Jour 10 : Chã das Caldeiras - Petit Fogo - Chã das Caldeiras

    Pension/Temps de randonnée 5h/ Dénivelé + 300m / Dénivelé - 300m

    Fogo est une île volcan, et rien d’autre que cet immense cône sorti de la mer. Transfert à Chã das Caldeiras, hameau étonnant posé dans la caldeira où trône le Fogo, dans une aridité presque parfaite. Balade en boucle sur le Petit Fogo, cratère adventif sorti des flancs de son grand frère, aux couleurs
    vives et tranchées. En prenant un peu de hauteur, nous distinguons bien les dernières grosses éruptions et coulées de lave, de 1951 et 1995, mais aussi de 2014/2015, de couleurs un peu différentes, encerclant ce qu’il reste des hameaux. Pension rustique mais de charme.

  • Jour 11 : Chã das Caldeiras - Pico Grande (2829 m) - Chã das Caldeiras

    Pension/Temps de randonnée 6h/ Dénivelé + 1100m / Dénivelé - 1100m

    Départ à pied de la pension pour l’ascension du pico de Fogo, plus haut sommet du Cap Vert. Les « champs » sont réduits à leur plus simple expression : un pied de haricot, de vigne ou de ricin tout les mètres dans le meilleur des cas, et sur de toutes petites surfaces… Puis plus rien, ou plutôt que du minéral. Il faut chercher les passages dans les petites crêtes, moins friables, pour progresser. Impression étonnante de se trouver au sommet du cône d’un volcan, qui visiblement n’a pas toujours été aussi calme. La mer, pourtant très proche se perd dans la brume sèche. Redescente possible par le
    Vulcaozinho (cratère de l'éruption de 1995).

  • Jour 12 : Chã das Caldeiras - Mosteiros - São Filipe

    Hôtel/Temps de randonnée 6h/ Dénivelé + 0m / Dénivelé - 1500m

    L’éruption de 1951 a poussé ses coulées de lave quasi jusqu’au pied de la caldeira. Il faut donc se faufiler entre la coulée et la falaise de la caldeira pour atteindre son rebord (là où elle s’est effondrée dans la mer), et avoir la vue plongeante sur la mer, 1500 m plus bas. C’est là que nous allons ! Et c’est à
    l’ombre des arbres, sensation inédite au Cap-Vert, que nous amorçons notre descente : eucalyptus, prosopis, jacaranda, mimosas, etc. Plus bas l’homme a remonté les pentes depuis la mer pour installer ses cultures : sisal, caféiers, manguiers tout en haut, puis citronniers, orangers, goyavier, bananiers. Les
    vagues sont bien visibles maintenant, et nous croisons les premières maisons.
    Arrivés au village, nous jetons un coup d’oeil vers le haut, incrédules…
    Transfert de Mosteiros à São Felipe en minibus.

  • Jour 13 : São Filipe - Praia - Assomada (550 m)

    Pension

    Bateau le matin pour retourner à Praia, capitale du Cap-Vert. Un minibus nous monte au cœur de l’île, dans la bourgade centrale d’Assomada, bien située pour nos balades des jours suivants. Découverte pédestres des environs, très ruraux.

  • Jour 14 : Assomada - Serra Malagueta (Tarrafal) - Assomada

    Pension/Temps de randonnée 5h/ Dénivelé + 300m / Dénivelé - 700m

    Magnifique journée de marche sur la Serra Malagueta, montagne à 1000 m d’altitude au milieu des aloès et des eucalyptus. En crête, nous surplombons la vallée encaissée de Ribeira Principal au nord-est, et, au sud, le plateau plus aride d’Assomada. Une autre possibilité est d’aller faire le tour du Monte Graciosa, au Nord-ouest de l’île, au dessus de la ville de Tarrafal. Il est possible de se baigner au retour à une jolie plage de sable blanc…

  • Jour 15 : Assomada - Praia

    En vol/Temps de randonnée 3h

    Courte randonnée soit dans le secteur du Pico d’Antonia, soit sur une crête à l’est d’Assomada. Dans l’après-midi, descente vers Praia, éventuellement en passant par Cidade Velha, l’ancienne capitale, et première ville de la première île de la première colonie portugaise sous les tropiques, et point de
    rencontre entre les Européens et les Africains.
    Transfert à l’aéroport après le repas du soir.

  • Jour 16 : Praia - Lisbonne - France

    En vol

    Envol autour de minuit. Arrivée en France en cours de matinée.

Avertissement

Le parcours peut être modifié pour des raisons de sécurité, de météorologie ou d'imprévus. Des événements indépendants de notre volonté peuvent modifier les parcours : routes coupées, fleuves en crue, grèves, fêtes locales... « Aluna Voyages » et ses accompagnateurs mettront toujours tout en œuvre pour apporter la meilleure solution, même en modifiant les parcours. L’itinéraire est donné à titre indicatif, car il est fonction de la saison, de la météorologie, des réservations, etc. Avant le départ du séjour, et sur place, dans l’intérêt du groupe ou de la découverte, des variantes d'itinéraires ou modifications peuvent être apportées par le guide. L’itinéraire pourra à tout moment être modifié pour des raisons de sécurité, à l’initiative du guide. Notez que la TACV est la seule compagnie opérant au Cap-Vert ; la météo entre les îles cause régulièrement des retards de vols, voire des suppressions.

Niveau

Temps de marche ou d'activité

Déroulement quotidien de la randonnée 5 à 6h30 de marche sont prévues chaque jour.
Quelques transferts en véhicules sont nécessaires pour se rendre au départ des randonnées. 

Engagement

Niveau modéré.

Expérience requise

Ce voyage s’adresse aux randonneurs réguliers.
Sinon, pour le confort du voyage, une préparation est recommandée.
Marche sur sentiers, sans difficulté technique.
Enfants : à partir de 12 ans, pratiquant la randonnée.

Environnement climatique


Beau temps chaud et sec quasi toute l’année ; des pluies sont possible entre août et octobre.
Sous cette latitude sahélienne, le vent du Nord-Est, entretient une fraîcheur toute l’année.
Au niveau de la mer la température oscille tout au long de l’année entre 23° et 27° ; celle de la mer entre 22° et 25°.
L’été, des brumes sèches peuvent apparaître.
En montagne, il peut faire frais le matin et les sommets sont parfois envahis par une légère brume.

Dates & prix

Pas de départ pour l'instant


Les groupes sont composés de 6 personnes minimum voyageant ensemble.
Les prix indiqués ne sont valables que pour certaines classes de réservation sur les compagnies aériennes qui desservent cette destination.
Ils sont donc susceptibles d'être modifiés en cas d'indisponibilité de places dans ces classes au moment de la réservation.

Hébergement

Nous dormons dans des hôtels de qualité en ville, et des pensions de confort simple, accueillants et toujours très bien tenues dans la campagne. 

Notre prix comprend :

Aérien

France - Cap-Vert
Le vol domestique Sao Vicente - Santiago

Mode d'hébergement

La pension complète en pensions et hôtels.

Repas

Les repas de midi sont des pique-niques

Transport

Les transferts décrits dans le programme et l’acheminement des bagages, tels que décrits dans le programme.

Accompagnateur

Les services de l’Accompagnateur en Montagne, diplômé d’Etat, connaissant bien le Cap-Vert, et lusophone. 

Notre prix ne comprend pas :

Les frais de visa

Repas

Boissons et extras personnels
4 repas du soir (Mindelo et Praia ; env. 50 €)
Vos frais personnels
Les pourboires

Divers

Les entrées payantes dans les parcs, sites et musées non prévues au programme.Assurance annulation, bagages, interruption de séjours et assistance-rapatriement : 3,65 % du prix de votre voyage.Frais d'inscription obligatoires : 15 € par personne
Les frais supplémentaires entraînés par une éventuelle modification ou prolongement du séjour, indépendant de notre volonté (en dehors du programme prévu, hôtellerie, repas et transferts supplémentaires, etc.).

Détails


Formalités :

Passeport valable au moins 6 mois après le retour. Merci de vérifier votre passeport !
Visa obligatoire.
Obtention en 4 jours minimum + acheminements 
Ambassade du Cap-Vert (Fonctions consulaires assurées par l'Ambassade), 3 rue de Rigny, 75008 Paris (attention aux jours de fermeture)01 42 12 73 50 / http://www.ambassadecapvert.fr / ambassade-cap-vert@wanadoo.fr  
Consulats à Marseille et Nice.

Ressortissants étrangers :

Renseignements auprès des consulats respectifs 

Santé : 

Nous vous rappelons que vous devez être en parfaite santé.
Pour ces voyages, nous insistons sur la difficulté d’obtenir du secours pour une évacuation d'extrême urgence : les centres de soin sont très souvent éloignés.
En cas de besoin, nous possédons une pharmacie de première urgence.
Prévoyez néanmoins une petite pharmacie personnelle (cf. liste de matériel individuel), et vos médicaments habituels.
 Pour entrer au Cap Vert aucune vaccination n’est obligatoire, sauf si vous arrivez de l’Afrique de l‘Ouest.
Comme pour la plupart des voyages que nous organisons, nous vous conseillons d’être à jour des vaccins ordinaires (diphtérie, tétanos et polio).  
L'état sanitaire est très bon, et de loin bien meilleur que dans la plupart des pays africains.
L'hôpital de Mindelo en particulier est considéré comme le meilleur établissement du Cap Vert.
Vous prendrez garde à ne pas consommer d'eau du robinet: produite par l'usine de désalinisation à proximité de la plage de Laginha, cette eau est bonne.
Ce qui peut altérer sa qualité, c'est l'état des canalisations qui la distribuent dans une grande partie de la ville.
Vous veillerez donc à acheter des bouteilles d'eau minérale et à éviter les glaçons, sauf dans les alcools forts.
Il y a eu ces dernières années de grandes campagnes de sensibilisation.
Vous n'avez par exemple rien à craindre des crudités, elles sont systématiquement trempées trente minutes dans un bain à l'eau de javel. Il ne vous est cependant pas interdit d'apporter des médicaments.
Par ailleurs, les vents forts balayant les îles du Cap Vert empêchent la prolifération de moustiques; le paludisme n'existe pas ici, seules deux petites zones à risque sont connues sur l'île de Santiago avec quelques cas répertoriés en plusieurs années.

Équipement conseillé


L'ensemble de vos bagages doit être réparti dans 2 sacs :
Votre matériel doit être contenu dans un grand sac de voyage à ouverture latérale (fermeture Eclair).
Le sac plein ne doit pas excéder 13 Kg (pensez à la personne qui va s’occuper du transfert des bagages).
A défaut, un sac marin ou un grand sac à dos sans armature métallique font l'affaire.
  • Un petit sac à dos (contenance environ 40 L) pour vos affaires de la journée : pull, gourde,Tee-shirt de rechange, pique nique du midi, lunettes, petit matériel…
  • Les vêtements- chaussures de trekking
Impératif : testez vos chaussures avant le départ !Elles doivent réunir trois qualités : solidité, bonne tenue du pied et de la cheville (tiges hautes) et imperméabilité. Choisissez des chaussures à semelles antidérapantes, à crampons et relativement rigides, elles doivent bien accrocher au terrain.- chaussures légères (tennis) ou sandales à enfiler lors des étapes dans des villes, villages ou le soir.
  • chaussettes légères
  • pantalon ample
  • pull-over chaud ou fourrure polaire.Cette dernière a l’avantage d’être résistante, chaude, légère, sèche rapidement, avec un contact doux. Les plus adaptées, bien connues des montagnards, sont les fibres Polartec, Carline et Ulfrotté.
  • shorts ou bermudas
  • anorak chaud
  • cape de pluie
  • chapeau
  • maillot de bain
  • bonnes lunettes de soleil

Le matériel

  •  une trousse de toilette et serviette de bain-
  • crème de protection solaire (visage et lèvres)-
  • lampe frontale, avec piles et ampoules de rechange (pour les tunnels)
  • gourde de 1 litre minimum
  • couteau de poche, à ranger dans votre grand sac pour le trajet aérien
  • papier hygiénique
  • gants et bonnet (pour les départs d’octobre à mai)
  • bâton(s) de marche (option)
  • sacs plastiques pour l’étanchéité de vos affaires, appareils photos et vêtements.
  • Carnet de notes
  • Pharmacie personnelle.Nous possédons une pharmacie de première urgence complète mais il est nécessaire de vous munir, en plus de vos médicaments habituels, au minimum de ces quelques produits : Tricostéril, pansements et double peau (ampoules), bande Elastoplaste 6 cm, compresses, désinfectant, Aspirine, collyre, antalgique, Biafine.